Comment Strasbourg veut repenser son tourisme en direction de la Suisse et de l’Allemagne ?

Pour améliorer le secteur touristique, l’Office de Tourisme de Strasbourg réfléchit à une stratégie touristique qui se concentre dans un rayon de 250 Km aux environs de l’Eurométropole incluant le bassin rhénan. A travers cet article, découvrez les stratégies pour repenser aux tourismes.

Un grand revenu touristique

L’industrie du tourisme est dans le doute et les perspectives de retour à la normale sont moins évidentes. Le tourisme emploi 14 000 personnes dans l’hôtellerie, les sites de loisirs, la restauration, les agences de voyage sans compter les différents emplois indirects dans l’artisanat, souligne l’OTSR. Le tourisme représentait 7,5 millions de nuitées annuelles et 500 millions d’euros de dépenses hors crise sanitaire. Il faisait également 15 millions de recettes locales pour les collectivités.

La toute nouvelle équipe de l’OTSR, dans la perspective de reprise, ne compte pas regarder le passage des trains et se prépare au jour où les touristes pourront refaire leurs apparitions. La présidente et maire de La Wantzenau, Michèle Kannengieser ambitionne que l’Eurométropole devienne une destination plus inclusive, plus durable et plus diversifiée.

 

Les perspectives de la nouvelle équipe de l’OTSR

L’OSTR préconise dorénavant l’offre de l’Eurométropole en se projetant dans son environnement rhénan et alsacien. C’est une vision à 360o dans laquelle l’ensemble des pépites dans un rectangle 250 km allant de Karisruhe à Bâle en passant par Baden-Baden seraient optimisées, mise en relation et valorisées.

Pour parvenir à ces nouveaux, l’Eurométropole met en place quatre commissions de travail et celles-ci sont chacune menées par un ou des membres du conseil de l’OTSR. Il s’agit des professionnels de l’hôtellerie, des commerçants, des élus strasbourgeois, des spécialistes événementiels. Les principaux objectifs sont, d’amener les habitants à s’intégrer dans la politique touristique. Il faut aussi diversifier l’offre, créer rapidement de nouveaux produits, élargir l’attractivité à l’ensemble du territoire. Au-delà des frontières, il est impératif d’optimiser chacun de ces atouts et de suivre la coordination des filières et l’hébergement

/ by

Post Author: